CANDIDATURE EN 1ère ANNÉE DE DUT

L’admission en 1ère année de DUT est prononcée par un jury, après examen du dossier de candidature.

Les candidatures en DUT par la voie classique s’effectuent uniquement sur le portail d’admission postbac du 20 janvier 2017 au 20 mars 2017 : http://www.admission-postbac.fr

Les candidatures en DUT par apprentissage s’effectuent uniquement sur le portail d’admission postbac du 20 janvier 2017 au 25 septembre 2017 : http://www.admission-postbac.fr

Ce site est un portail unique pour vos candidatures en DUT, BTS, CPGE... :

  • C’est quoi ? Une démarche unique pour vous porter candidat dans plusieurs formations
  • Pour qui ? Pour tous ceux qui veulent postuler dans certaines formations de l’enseignement supérieur
  • Quand ? Inscription et vœux, durant la période d'ouverture postbac
  • Comment ?
Cette procédure s’applique également pour les candidatures aux DUT préparés en alternance :

POUR LES CANDIDATS RÉSIDANT A L’ÉTRANGER

ET NON TITULAIRES DU BACCALAURÉAT FRANÇAIS

Si vous résidez dans un pays relevant de la procédure CEF, vous ne devez pas vous inscrire sur le portail Admission Postbac. Vous devez uniquement et obligatoirement déposer votre demande de candidature au diplôme souhaité sur le site Etudes en France afin d’effectuer vos démarches auprès de l’ambassade.

Ce système d’accueil vous permet de préciser votre projet d’études, de faciliter vos démarches de pré-inscription en liaison avec notre établissement et d’accélérer la procédure de délivrance de votre visa

POUR LES CANDIDATS RELEVANT DE LA FORMATION CONTINUE

Si vous relevez de la formation continue, vous ne devez pas vous inscrire sur le portail Admission Postbac. Vous devez uniquement et obligatoirement compléter le dossier de candidature propre à la formation continue.
 
Relèvent de la formation continue, uniquement les salariés en reprise d’études ayant arrêté leurs études depuis au moins 2 ans (hors jobs étudiant) et les demandeurs d’emploi.
 
Sont concernés par le statut formation continue :
  • les salariés (secteurs public et privé)
  • les professions libérales
  • les travailleurs non salariés (artisans, commerçants, exploitants agricoles, etc.)
  • les demandeurs d’emploi